Accès réservé
Login :
Password :
 
Pas encore d'accès...
 
 
Tourisme Solidaire

brochure_présentation.pdf
séjours_2009_2010.pdf
fiche_inscription.pdf

téléchargez Adobe Reader

Burkina Faso in brief...

Get the Flash Player to see this player.
  Descriptif du séjour Structure d'accueil Carnet de voyage Le Burkina Faso Galerie Photos  
 
... en quelques mots

Le Burkina Faso, Pays des hommes intègres, également appelé Burkina, est un pays d'Afrique de l'Ouest. Le Burkina Faso est limitrophe de six pays : le Mali au Nord, le Niger à l'Est, le Bénin au Sud-Est, le Togo et le Ghana au Sud et la Côte d'Ivoire au Sud-Ouest. Ses habitants sont les Burkinabé (mot invariable). La capitale est Ouagadougou, située au centre du pays.

Histoire

Ancienne colonie française, la Haute-Volta obtient l'indépendance en 1960. Le nom actuel du pays (Burkina Faso) date du 4 août 1984, sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Il signifie la patrie des hommes intègres en langues locales mooré (burkina signifiant « intègre ») et bamanankan (faso se traduisant par « patrie »). C'est une combinaison dans deux langues principales du pays (le mooré parlé par les Mossi, ethnie majoritaire du Burkina et le bamanankan ou « langue des Bambara » ou des Dioula parlée dans la sous-région ouest-africaine). Burkinabé qui désigne l'habitant (homme ou femme) est en foulfouldé, langue parlée par les Peuhls, peuple d'éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest.

Géographie

Quoique peu élevé et relativement peu arrosé, le Burkina Faso a un réseau hydrographique assez important, surtout dans sa partie méridionale. Les cours d'eau se rattachent à trois bassins principaux : les bassins de la Volta, de la Comoé et du Niger.

Le pays devait son ancien nom de Haute-Volta aux trois cours d'eau qui le traversent : le Mouhoun (Volta Noire), le Nakambé (Volta Blanche) et le Nazinon (Volta Rouge).

Climat

Le Burkina Faso possède un climat tropical de types soudano-sahélien caractérisé par des variations pluviométriques considérables. On distingue donc deux saisons très contrastées :

  • Une saison hivernale très courte de 3 à 4 mois (juin à septembre), c'est la saison des pluies avec des précipitations comprises entre 300 mm et 1200 mm.
  • Une saison sèche de 8 à 9 mois (octobre à mai) durant laquelle souffle l'Harmattan, un vent chaud et sec, originaire du Sahara.

La rareté et la mauvaise répartition des pluies provoquent des migrations de plus en plus fortes des populations principalement du Nord et du Centre vers les villes, le Sud-Ouest du Burkina Faso et les pays de côte. La température varie de 16°C à 45°C.

Économie

Le Burkina Faso est classé par la Banque Mondiale parmi les Pays les Moins Avancé(PMA). Une situation qui s'explique en partie par la faiblesse des ressources naturelles, et de celle des prix de ces ressources naturelles sur le marché mondial, l'aridité des sols et l'absence de mise en valeur durant la période coloniale, la démographie. L'agriculture représente 32% du produit intérieur brut et occupe 80% de la population active. Il s'agit principalement d'élevage mais également, surtout dans le Sud et le Sud-Ouest, de culture de sorgho, de mil, de maïs, d'arachides, de riz.

Dominée par le coton, dont le pays est le premier producteur en Afrique avec 700.000 tonnes en 2006 principalement tourné vers l'exportation, l'économie résiste tant bien que mal à la chute des cours mondiaux.

Langues

Il existe une soixantaine de langues et dialectes dont les principales sont : le mooré langue parlée par l'ethnie Mossi, le samo parlé par les Samos, le fulfuldé parlé par les Peuhls, le gulmancéma parlé par les Gourmantché dans l'Est du Burkina Faso, le dagara, le Dioula qui est une langue commune à plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest (la Cote d'Ivoire, le Mali, la Guinée, ...), le lobi, le marka, le bobo, le bwamu, le senoufo, le kassena et le lyélé (langues parlées par le peuple dit Gourounsi qui en réalité s'appelle lui même "Noun", Sud-Est et Centre-Ouest) et le bissa qui est la langue parlée par l'ethnie des Boussancé appelé couramment Bissas.

Indicateurs Socioculturels

L'indice de développement humain ou IDH est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations unies pour le développement(PNUD) en 1990, permettant d'évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. Cet indice se calcule comme une moyenne des indices de longévité, de niveau d'éducation et de niveau de vie. En 2000, les pays étaient classés selon trois catégories :

  • IDH > 0,8 : taux élevé (63 pays)
  • 0,8 > IDH > 0,5 : taux moyen (83 pays)
  • 0,5 > IDH : taux faible (31 pays)
Ces derniers sont classés par la Banque Mondiale parmi les Pays les Moins Avancés (PMA). Le Burkina Faso est classé 175ème sur 179 pays.

 Indicateurs socioculturels  Burkina Faso   France 
 Développement Humain (IDH)  0,317  0,952
 Nombre de médecins (‰ hab.)   0,04  3,4
 Analphabétisme (hommes)  81,5  --
 Analphabétisme (femmes)  91,9  --
 Espérance de scolarisation (année)   3,7  --
 Scolarisation 3ème degré (%)  1,4  53,6
 Accès à Internet (‰ hab.)  3,92  --
 Téléviseur (‰ hab.)  79  632
 Livres publiés (titre)  5  39063