Accès réservé
Login :
Password :
 
Pas encore d'accès...
 
 
Tourisme Solidaire

brochure_présentation.pdf
séjours_2009_2010.pdf
fiche_inscription.pdf

téléchargez Adobe Reader

Le campement de Gandéfabou...

Get the Flash Player to see this player.
  Descriptif du Séjour Structure d'Accueil Carnet de Voyage Le Burkina Faso Galerie Photos  
 
Le Campement de Gandéfabou

Depuis 10 ans maintenant, le campement de Gandéfabou accueille des touristes souhaitant découvrir le Sahel burkinabé. L'association des guides de Gandéfabou, créée en 2003, et enregistrée au ministère de l'administration territoriale et de la décentralisation, a pour but d'assurer l'activité touristique mais aussi de favoriser le développement local.

Les Campements

En plus du campement principal de Gandéfabou, l'association gère deux autres sites touristiques : le premier se trouve à Gorom-Gorom, capitale de la province de l'Oudalan et le second à Oursi.

  • Gandéfabou est un campement traditionnel Peuhl et Touareg, avec visites, excursions, traversées et bivouacs possibles, ballades en dromadaires sur les dunes en plein sahel. Chaque case peut accueillir jusqu'à 4 personnes. Des installations logistiques (cuisines) ainsi que sanitaires (douches, toilettes) sont sur place. Le campement a accès à l'eau par un puits mais ne possède pas l'électricité. L'accès au site se faisant par les dunes, un véhicule tout terrain et un guide expérimenté sont nécessaires.
  • Oursi est un campement touristique offrant restauration et rafraîchissements à la sortie de la ville en direction de Gandéfabou. Situé au pied de la dune d'Oursi et à proximité de la mare. L'acquisition de ce site est toute récente (fin 2006) et sa construction est en cours. Le site est équipé d'un four à pain traditionnel dont les produits sont vendus en ville. La construction de la cuisine, ainsi que trois grandes cases dont une disposant d'un coin repas sont achevées. Le site offre donc actuellement un couchage pour les groupes jusqu'à 16 personnes. Outre ses célèbres mare et dune, la ville d'Oursi possède de véritables atouts touristiques : un marché hebdomadaire important et un musée archéologique ouvert depuis novembre 2006.
  • Gorom-Gorom est la capitale de la province de l'Oudalan. Comme une partie de la ville, la grande majorité du campement a été détruite lors des importantes inondations de l'été 2006. Il ne reste plus sur place que deux cases (dont une sert de cuisine) et des toilettes. La case existante est équipée d'une douche. En attendant la reconstruction de ce campement (les financements doivent arriver durant 2009), le campement a été reconstruit en tente traditionnelle peuhl permettant ainsi l'accueil des groupes. Ce campement représente un point d'entrée inévitable dans le Sahel et permet d'assister le jeudi au plus grand marché de la région.

Le Développement Local

L'activité touristique des campements menée par l'association favorise le développement local de Gandéfabou à plusieurs niveaux. De par ses contributions sociales, économiques et environnementales, l'association s'inscrit dans un processus de développement durable :

  • Redistribution équitable et réinvestissement des bénéfices au profit des populations locales.
  • Limitation de l'exode rural grâce aux nombreux emplois créés et à l'implication de l'activité sur le commerce et l'artisanat local.
  • Amélioration des conditions de vie des populations notamment en terme de santé (prêt de véhicules pour les campagnes de vaccination, le transport des malades et des médicaments, dons de matériels, mise en place d'une caisse de solidarité, actions de sensibilisation à l'hygiène, ...) et d'éducation (dons de matériels et de fournitures scolaires, soutien financier pour les familles les plus démunies, actions de sensibilisation à l'alphabétisation, ...).
  • Préservation et valorisation du patrimoine naturel et culturel par la mise en place d'actions de sensibilisation (pour les touristes comme pour les populations locales) à la gestion des déchets et des ressources (faune et flore) ainsi que par le maintien et le partage des modes de vie traditionnels Peuhl et Touareg.
  • Les ressources que génèrent les séjours en tourisme solidaire permettent à l'association des guides de Gandéfabou d'approvisionner les familles en denrées alimentaires durant la période de soudure, diminuant considérablement le départ des hommes contraints à l'exode (bananeraies du Mali) afin de trouver des revenus complémentaires durant cette période charnière. La "soudure" est l'intervalle de temps qui sépare la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente par l'épuisement des réserves des greniers, de la récolte suivante. Dans cette région, la "soudure" démarre autour de juin pour se terminer en septembre-octobre.
  • Depuis 2008, afin de diversifier leur activité, une association d'aide à l'élevage a été créée. Durant l'année, 40 chèvres ont été achetées et réparties dans quatre familles. Les premières portées sont de nouveaux réparties dans de nouvelles familles. Ainsi, l'activité touristique à Gandéfabou renforce l'activité pastorale de la population peuhl.

Des Projets

L'association souhaite créer un ranch d'élevage et de réintroduction de l'autruche aux alentours de Gandéfabou. L'autruche ayant disparu de la région depuis les années 90, une étude a été menée avec un vétérinaire. Le financement de ce programme (près de 59 millions de francs CFA) est en cours de négociation avec le PAGEN (Projet de Partenariat pour l'Amélioration de la Gestion des Ecosystèmes Naturels). Ce projet, s'il venait à voir le jour, serait un véritable atout pour l'activité touristique en plus des répercussions en terme de création d'emplois. Par ailleurs, ce dernier a une réelle vocation de promotion et de sauvegarde de l'écosystème de la région.
Un projet de jumelage est également à l'étude entre la commune de Déou (dont dépend le village de Gandéfabou) et une ville française.
Le groupement de femmes de Gandéfabou envisage de diversifier ses activités en fabriquant et commercialisant localement du savon et des boissons traditionnelles (bissap, tamarin, gingembre...).