Accès réservé
Login :
Password :
 
Pas encore d'accès...
 
 
Formation Humanitaire

brochure_présentation.pdf
formations_2008_2009.pdf
fiche_inscription.pdf

téléchargez Adobe Reader

Les modules de formation...

Histoire du Jeu

Le jeu a été très longtemps associé à un passe-temps futile, propre à l'enfant. Or, sa place a évolué et aujourd'hui, il n'est plus question de s'intéresser à l'enfant sans pour cela s'attacher à ses jeux. La sociologie, la psychologie et même la philosophie se sont penchées sur ce sujet, néanmoins, il n'en a pas toujours été ainsi.

Histoire et Culture

Comprendre le jeu, son rôle dans une société et sa fonction auprès des enfants, c'est avant tout comprendre son histoire, son évolution, tant sur le plan de l'objet jouet lui-même que sur le plan de sa place à travers les civilisations.
On peut toujours se poser la question de savoir si les enfants des temps préhistoriques jouaient, mais il n'est pas difficile de l'imaginer, en observant le mode de vie des peuples primitifs. Les premiers jouets dont nous disposons, conservés dans les musées, datent de l'Antiquité. L'Egypte, la Grèce sont les premières civilisations dont le jeu figure déjà sur les vases, coupelles et papyrus. Mais quel jeu pratiquait-on durant cette période de l'Antiquité ? A qui les jeux étaient-ils destinés, enfants ou adultes ? Quel en était le sens ?

Les jeux du moyen-âge sont hérités des jeux de l'antiquité mais aussi de l'asie où ils ont transité par les pays arabes. Les jeux de guerre vont trouver leur place pour éduquer les jeunes nobles aux stratégies militaires, mais également les jeux sportifs, permettant aux seigneurs et chevaliers d'être en conditions physiques. L'étude des jeux durant cette période, nous permet de retrouver, comme durant la période de l'Antiquité, certains caractères religieux ou sacré qui étaient omniprésents dans les jeux. La marelle en est un exemple parlant, au moyen-âge, elle était un enseignement donné à l'enfant pour l'initier au spirituel. Aujourd'hui encore, elle est dessinée à l'image d'une église romane avec sa nef et son transept.

Les écrits sur le jeu ne sont apparus qu'au 17ème et 18ème siècle, bien qu'Aristote et Saint Thomas d'Aquin l'évoquent comme une activité de repos pour l'adulte lorsqu'il a accompli son travail. Au 16ème siècle, décrite comme une activité puérile, elle commence à devenir sujet d'étude lorsque les mathématiciens entreprennent de résoudre des probabilités à la suite de jeu de dés. Si des scientifiques lui portent une attention particulière, il devient alors digne d'être étudié. Durant ces deux siècles, l'enfant devient un adulte en devenir et la question de l'éducation prend alors toute son importance.

Le jouet fabriqué de manière artisanale, va être produit en grande quantité à l'ère industrielle, par des fabricants spécialisés. Aujourd'hui, jeux éducatifs et jeux vidéos sont présents dans presque tous les foyers, néanmoins, sont-ils des jeux à part entière ou des activités éducatives ludiques ?

Définition

Wallon, Winnicott, Piaget, Decroly, Montessori, Freud et bien d'autres ont tenté des définitions et des classifications de jeux. Le jeu est devenu un objet d'étude sérieux, comme forme d'activités, ayant du sens, et comme fonction sociale. Néanmoins, Johan Huizinga, historien néerlandais, tente une autre approche du jeu : il définit le jeu comme une entité à part entière, sans comparaison ni relation à d'autres objets d'études, déterminant le jeu du non-jeu. Le jeu a ainsi un cadre qui lui est propre.

Le Cadre Ludique

Un espace de jeu est en réalité composé de plusieurs espaces, aménagés par type de jeu. Ces espaces sont définis par un cadre nommé cadre ludique, remplissant des fonctions précises permettant à l'enfant de "bien jouer" et à l'adulte de trouver sa place en laissant au joueur une liberté de jeu.